Accueil Cuisine Consommation de fromage et intolérance au lactose : que faire ?

Consommation de fromage et intolérance au lactose : que faire ?

Nombreux sont ceux qui ont été obligés d’abandonner toute consommation de lait et autres produits laitiers car souffrant d’une intolérance au lactose. Si vous aimez consommer par exemple du fromage, il peut être difficile de rompre brusquement vos habitudes alimentaires. Par chance, il existe des fromages pauvres en lactose, adaptés aux intolérants au lactose que vous pourrez consommer en toute quiétude. Cette sélection de fromages pauvres en lactose vous permettra d’avoir une bonne alimentation saine.

Le parmesan

Avec sa faible teneur en lactose, le parmesan est l’un des fromages préférés des Italiens. Riche en matières grasses, en calcium et en protéines, il est affiné et contient des traces d’arômes fortes et intenses. Vous pourrez en consommer sans craindre une crise. Envie de Gouter vous offre des recettes réalisées avec du parmesan.

A voir aussi : Comment élever des filets d'un saumon entier ?

L’emmental

Très ressemblant au gruyère en raison des multiples trous que contient sa pâte, l’emmental est adapté aux intolérants au lactose car le caillage et l’affinage qu’il subit permettent d’éliminer presque entièrement tout le lactose. Riche en calcium et en vitamine B12, il apporte à votre organisme des éléments dont il a besoin.

Le gouda

Spécialité des Hollandais, le gouda est un fromage à très faible teneur en lactose. Il contient une bonne dose de vitamine B12 et est piquant au goût. Il se distingue également par sa coloration orangée et ne vous fera que du bien.

A voir aussi : Cours de cuisine à Paris : top des écoles et ateliers pour apprendre

Il existe bien d’autres fromages à faible teneur en lactose que vous pouvez consommer librement tels que le fromage mimolette, le fromage raclette, le fromage mascarpone et les fromages de type végétal. A vous le choix ! 

Les alternatives au fromage pour les intolérants au lactose

Pour les intolérants au lactose qui souhaitent tout de même profiter du goût et des bienfaits nutritionnels des fromages, il existe plusieurs alternatives disponibles sur le marché. Voici une liste non exhaustive :

• Les fromages végétaux : fabriqués à partir de noix de cajou, d’amandes ou encore de soja, ces fromages ne contiennent pas de lactose. Ils sont aussi riches en protéines et en acides gras essentiels.

• Les produits laitiers fermentés : certains produits tels que le yaourt grec, le kéfir ou encore le cheddar vieilli ont une teneur en lactose très faible car ils ont été fermentés pendant longtemps.

• Le fromage sans lactose : certains fabricants proposent désormais des versions sans lactose pour les principaux types de fromage (cheddar, mozzarella…).

Il faut noter que ces alternatives peuvent être plus coûteuses que les options classiques et qu’il est recommandé de vérifier leur composition avant achat afin d’éviter toute trace cachée de lactose.

En fin de compte, l’intolérance au lactose n’est pas un obstacle majeur à la consommation régulière et bénéfique du fromage. Avec quelques ajustements simples dans vos choix alimentaires quotidiens, vous pouvez continuer à savourer cet aliment délicieux sans subir aucun effet secondaire indésirable !

Comment réduire sa consommation de fromage sans sacrifier le goût et la texture ?

Si vous êtes intolérant au lactose et que vous souhaitez réduire votre consommation de fromage, il existe plusieurs options pour maintenir le goût et la texture sans sacrifier votre santé ou vos préférences gustatives.

Essayez les alternatives végétales comme le tofu fumé, les noix trempées pour obtenir une texture crémeuse, l’avocat ou encore les produits à base de soja tels que le tempeh. Ils peuvent apporter une texture riche et offrir un profil nutritionnel varié sans compromettre sur la saveur.

Il est possible d’opter pour des types de fromage qui contiennent relativement peu de lactose par rapport aux autres types ; pensez notamment au cheddar vieilli, au parmesan, mais aussi aux fromages suisses et français à pâte pressée non cuite (comté, abondance). Effectivement, ces derniers ont été fermentés pendant longtemps ce qui leur permet de contenir moins de lactose.

En réduisant progressivement la quantité globale de fromages dans votre régime alimentaire tout en optant davantage pour des aliments plus nutritifs, cela peut aider à diminuer l’appétence initiale du palais craving for cheese. Les légumes frais et les fruits secs (raisins, cranberries) sont aussi riches en nutriments essentiels ainsi qu’en fibres solubles qui contribuent à réduire l’inflammation associée souvent à la digestion des produits laitiers.

Il est possible de remplacer complètement le fromage dans vos plats en utilisant des ingrédients similaires pour offrir une texture et un goût satisfaisants, par exemple :
• Utilisez du houmous crémeux sur votre pizza ou dans votre sandwich
• Utilisez une purée d’avocat dans les tacos et burritos
• Ajoutez de l’huile d’olive extra vierge crémeuse au lieu du parmesan râpé sur les pâtes

Réduire sa consommation globale de fromage n’a pas besoin d’être une expérience monotone et sans saveur. En expérimentant avec divers substituts savoureux combinés à une alimentation saine et équilibrée, vous pouvez continuer à apprécier des aliments riches en nutriments qui vont contribuer positivement à votre santé globale tout en évitant tout effet indésirable lié au lactose contenu dans certains types de fromages.

ARTICLES LIÉS