Accueil Cuisine Bien cuisiner avec du vin

Bien cuisiner avec du vin

Dans la gastronomie française, le vin est considéré comme un ingrédient principal. On le retrouve d’ailleurs dans de nombreuses préparations traditionnelles. Vous connaissez sûrement quelques associations classiques entre vin et met, mais vous pouvez également sortir de ces sentiers battus et tester de nouveaux mariages avec des breuvages particuliers. Pour la réussite de vos préparations, voici quelques conseils pour bien utiliser le vin en cuisine.

Les règles de base pour l’utilisation du vin en cuisine

Même si vous n’êtes pas un grand chef, vous devez quand même connaître quelques associations classiques entre le vin et le met. On choisit par exemple le vin rouge pour cuisiner une viande rouge ou du gibier. Le vin blanc, quant à lui, est plus réservé aux viandes blanches comme la volaille, l’agneau ou le porc. Il peut également entrer dans la préparation de certains plats à base de fromage.

A lire également : Des astuces incontournables pour réaliser des cocktails parfaits chez vous

Si vous n’avez pas mis toute la bouteille dans la préparation, sachez que le reste peut être utilisé à table quand vous servez le plat. Sachez que si on met un vin dans un plat, il faut toujours faire attention à sa qualité. Oui, si vous prenez une bouteille de mauvaise qualité, ceci se fera sentir lors de la dégustation à table.

Les mariages possibles entre mets et vins

Pour que vous puissiez épater vos convives pour une préparation, voici quelques mariages possibles entre mets et vins. Certes, il y a celles que vous connaissez déjà, mais pour une bonne expérience culinaire, oubliez la bouteille que vous avez l’habitude de prendre.

Lire également : Préparation anticipée des paupiettes de veau : conseils pour réussir

Viande de bœuf et vin rouge

C’est ce mariage qui fait la réussite du bœuf bourguignon. Dans cette préparation, on a tendance à prendre une bouteille de vin rouge de Bourgogne, mais sachez que tout vin rouge puissant devrait faire l’affaire. Vous pouvez donc vous permettre un Bordeaux ou un Côte du Rhône. Pour un bon bœuf bourguignon, autorisez-vous un rouge du Château Léoville Las Cases. La profondeur et la complexité de ce dernier vont bien se marier à la viande. Pour cette préparation, on vous déconseille de prendre du vin piqué ou bouchonné.

Poulet et vin blanc

Avec l’appellation des plats comme « Poulet au vin blanc » ou encore « poulet sauce au vin blanc », vous avez compris : le poulet se marie très bien avec le vin blanc. On préférera quand même le vin blanc sec qui relève le goût du poulet avec ses saveurs fruitées avec une touche d’acidité. Vous pouvez donc prendre un vin blanc d’Alsace, du Jura ou de la Loire.

Sachez qu’on peut tout de même se permettre du vin rouge avec du poulet. Pour un accord réussi, il faudrait choisir un vin rouge avec des tanins plus doux qui ont des notes fruitées bien prononcées. Si vous comptez préparer un poulet rôti, il serait judicieux de prendre du vin blanc moelleux. Ce dernier pourra très bien relever le goût de la peau croustillante qui est tant apprécié dans la préparation du poulet rôti.

Les vins de Léoville Las Cases

Dans la collection des vins rouges, vous avez sûrement remarqué les bouteilles du château Leoville Las Cases. Si vous avez choisi un « Grand Vin de Léoville du Marquis de Las Cases » âgé, vous pouvez vous permettre de préparer un poisson à la bordelaise. Avec un jeune vin, préparez des tripes au vin. Si vous voulez faire une entrée avec ce vin, vous pouvez faire un pâté de foie de canard. Ce breuvage saura relever le goût neutre du foie gras avec ses notes aromatiques et épicées.

Pour le « Petit Lion du Marquis de Las Cases », on est plus dans la souplesse. Ce vin laisse des notes fruitées et des tanins veloutés. Vous pouvez donc l’utiliser pour la préparation d’une viande blanche. S’il vous en reste encore un peu après la préparation du plat, vous pouvez également ajouter ce même vin dans la préparation d’un dessert à base de fraise ou de cassis. Il pourra également convenir à la préparation d’un tartare de bœuf. Pour les desserts et les entrées, surtout quand il n’y a pas de cuisson, il est préférable d’avoir une main légère sur le dosage du vin.

Comment choisir le bon vin pour votre plat

Maintenant que nous avons vu comment utiliser le vin dans la préparation de plats, voyons comment choisir le bon vin pour votre plat. Tout d’abord, pensez à bien prendre en compte les goûts personnels de chacun. Si vous n’aimez pas un type particulier de vin, il y a peu de chances que vous l’appréciez dans votre plat.

Assurez-vous d’utiliser du vin qui est adapté à la cuisine et au mode de cuisson choisi. Pour la cuisson longue et lente des viandes braisées ou rôties, les vins rouges pleins sont souvent recommandés. Pour les sauces plus légères utilisées avec des viandes blanches ou des poissons grillés, utilisez plutôt un blanc sec.

Pensez aussi aux régions viticoles. Les vins français ont une grande variété grâce aux différentes régions viticoles. Un Bourgogne rouge complimentera parfaitement un bœuf bourguignon alors qu’un Chardonnay sera excellent avec une volaille poêlée. De même pour les vins italiens : un Chianti est idéal pour accompagner une tomate fraîche tandis qu’un Barolo répondra à merveille à vos plats méditerranéens.

N’hésitez pas à consulter des sommeliers professionnels si vous avez besoin d’aide. Ils peuvent avoir des connaissances utiles sur les types et styles spécifiques de vin qui conviendraient bien avec différents types d’aliments ou styles culinaires. C’est votre goût personnel qui compte, alors n’hésitez pas à expérimenter et à essayer différents types de vins pour trouver celui qui convient le mieux à vos plats.

Les erreurs courantes à éviter lors de la cuisson avec du vin

Maintenant que vous savez comment choisir le vin idéal pour votre plat, vous devez savoir quelles sont les erreurs courantes à éviter lors de la cuisson avec du vin. Voici quelques éléments à garder en tête afin d’éviter toutes déconvenues.

Ne jamais utiliser un vin de qualité inférieure. Si vous n’aimez pas boire un certain type de vin, ne l’utilisez pas non plus dans vos plats. Les vins bon marché peuvent souvent contenir des additifs tels que des conservateurs qui affectent le goût et la qualité globale du plat.

Pensez toujours à la teneur en alcool lorsque vous utilisez du vin dans vos recettes. Si une recette appelle pour une grande quantité de liquide comme le bouillon ou l’eau et aussi beaucoup de vin, soyez attentif aux niveaux d’alcool élevés qui peuvent donner un goût amer ou astringent. La solution ici consiste simplement à ajouter moins de liquide total et compléter avec autre chose si nécessaire.

Il faut aussi faire attention au moment où vous ajoutez votre vin aux plats : n’ajoutez jamais trop tôt ni trop tard, car cela peut altérer significativement le goût final. Ajouter le vin très tôt peut signifier qu’il va se réduire considérablement avant même que les autres ingrédients ne soient cuits tandis qu’une addition tardive pourrait donner son propre arrière-goût distinctif plutôt qu’un mélange harmonieux.

N’oubliez pas que le vin ne doit être qu’un complément, et non un élément dominant de votre plat. Le but est d’utiliser du vin pour ajouter une subtile profondeur de saveur ou donner plus de dimension à la recette. Si vous utilisez trop de vin, cela risque d’écraser les autres ingrédients et ruiner le goût final.

Avec ces quelques conseils en tête, vous êtes désormais prêt à cuisiner avec du vin comme un chef !

ARTICLES LIÉS